DANS LA TETE D'UNE PRO ANA

Quand je me regarde dans le miroir, je vois une fille grosse, grasse, informe dont le corps et repoussant. Mon idéal? Etre mince, sans complexe, filiforme, être celle qui glisse quand elle enfile un jean 34 et qui s'envole quand elle marche.

  Vous vous dites: "Quelle puérilité, que son but peut-être superficiel?" Sûrement. Et alors?   Dans ma tête, cette voix (Ana?) me dit que je ne suis pas attirante; pas seulement dans une approche physique mais aussi sociale. Cette voix me dit que si je ne suis pas celle que je dois être alors ma vie ne sera qu'un champs de déceptions et de vexations. Je n'aime pas mon corps et je veux en changer. Est-ce difficile à comprendre? Je n'aime pas mon corps et je peux en changer. Il est hors de question que j'accepte que ce soit lui qui m'impose ses ordres. Pourquoi devrais-je accepter ses crises (de boulimie) imposées? Si je ne veux pas manger alors non je ne mangerais pas.

    A quoi aurait servi le fait d'avoir un cerveau humain si je dois agir instinctivement comme un animal et manger dès que estomac me l'ordonne? Je veux contrôler et je dois le faire. Contrôler ce que je mange, quelle satisfaction! Me dire que ma tête contrôle une partie essentielle de ma vie: l'alimentation et la capacité de faire de mon corps mon idéal...

   Faire correspondre mon corps à ma tête.

  C'est l'enseignement de l'école d' Ana...



11/04/2008
29 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 987 autres membres